Articles

Apprendre à commencer par se verser un salaire

By 14/01/2018 No Comments

C’est évident!?

Peut-être pas.

Le concept m’a traversé l’esprit pour la première fois il y a quelques années, alors que je discutais avec un ami de la difficulté d’économiser pendant nos études. Je pense que beaucoup d’entre nous gagneraient à changer de mentalité lorsqu’il est question d’épargne. C’est difficile de faire preuve de prudence sur le plan financier alors qu’il y a tant à voir et à faire, particulièrement lorsque vous jonglez avec l’école, le travail et la vie sociale. Peut-être que l’analyse de l’enjeu d’un point de vue différent nous aidera à remettre les choses en perspective.

Nous avons tant de projets devant nous, il nous est parfois difficile de nous atteler à planifier notre sécurité financière. Pour y arriver, un facteur clé consiste à changer d’attitude et à voir l’épargne comme un avantage actuel plutôt qu’à long terme. L’objet pour lequel nous épargnons notre argent varie d’une personne à l’autre, mais il est rarement question du pourquoi des économies – le quoi et le pourquoi des économies sont bel et bien distincts. Prenons un instant pour discuter de l’idée de commencer par se verser un salaire.

Commencer par se verser un salaire signifie prélever une partie de son revenu et décider de ne pas l’utiliser. C’est décider que certains de ces dollars durement gagnés doivent être épargnés en vue de subvenir à ses besoins, de servir de sécurité pour les jours plus sombres, d’aider à tempérer les dettes, de contribuer à atténuer le stress financier. Commencer par se verser un salaire signifie préférer son futur à des investissements irréfléchis dans des passifs à court terme. Bien sûr, c’est amusant d’utiliser son argent pour se faire plaisir, mais il doit y avoir une limite. Tracez une ligne quant à la façon dont vous souhaitez répartir votre temps, car après tout, le temps c’est de l’argent.

Nous en arrivons ainsi au point suivant : la valeur de votre temps. Ces heures que vous avez travaillées, ne les laissez pas filer pas sans compter. La prochaine fois que vous vous questionnerez par rapport à un achat, divisez le coût par votre taux horaire (si vous recevez un salaire horaire) et estimez le nombre d’heures de travail que vous coûtera cette paire de chaussures.

Enfin, essayez de voir l’épargne non pas comme un frein, mais plutôt comme une source de liberté. La liberté financière est une chose que la plupart d’entre nous souhaitent avoir en retour de leur travail. La capacité d’avoir un mode de vie vous procurant un certain confort financier entre deux chèques de paie permet d’apaiser votre esprit. Vous n’aurez pas à faire des pieds et des mains au moment de payer le loyer ou d’aller faire l’épicerie.

Le stress que suscitent les études est indéniable. Commencez par vous verser un salaire pour atténuer certains des facteurs de stress que la vie nous réserve. Prenez vos finances en main, vous serez fier de vous au présent.

PennyDrops

Author PennyDrops

More posts by PennyDrops