Articles

Compétences personnelles : le nouveau point fort

By 16/03/2018 No Comments

« Si intelligent ». Voilà un bon exemple de compétence personnelle qui ajoute de la valeur à votre candidature : la présence d’esprit ou l’acuité intellectuelle. Il en va de même de la communication, du travail d’équipe, de la pensée critique, de l’autoévaluation et de tous les autres traits qui vous définissent, à l’exception de votre expérience professionnelle.

La question des compétences personnelles n’est pas nouvelle, mais elle gagne présentement en popularité dans le monde de la recherche d’emploi. Lorsque nous retirons une à une les couches de votre expérience, des postes que vous avez occupés et de vos responsabilités, que nous reste-t-il? He bien, c’est vous!

À quoi ressemble votre personnalité? Comment réagissez-vous sous pression? Le leadership vous effraie-t-il? Devenez-vous assoiffé de pouvoir lorsque les rênes d’un projet vous sont confiées?

Je m’écarte du sujet… les traits dont il est question sont plutôt qualitatifs que facilement quantifiables. Ils concernent la façon dont votre expérience a façonné votre personnalité. Il s’agit aussi de ce que vous apportez à la table en tant que nouveau membre de l’équipe. Ces traits peuvent être des facteurs décisifs lorsque quelques candidats passent une entrevue. Après tout, si deux personnes ayant une formation et une expérience professionnelle très similaires postulent pour un même emploi et qu’une d’entre elles est plus aimable tandis que l’autre est plus difficile d’approche, laquelle des deux obtiendra le poste selon vous?

Le hic, c’est que les compétences personnelles sont des éléments subjectifs. Même si votre mère considère que vous êtes une personne organisée parce que vous gardez votre chambre de 100 pieds carrés à l’ordre, ça ne signifie pas que vous êtes organisé lorsque vous travaillez à un projet. Votre ancien patron de l’entreprise en démarrage pour laquelle vous avez travaillé peut, par ailleurs, attester de vos excellentes aptitudes en matière de gestion du temps, tandis que, derrière les apparences, vous aviez du mal à respecter les échéanciers.

DONC, vous avez maintenant une compréhension de base de ce que sont les compétences personnelles et vous savez qu’elles sont influencées par des opinions propres à chacun. Peut-être vous demandez-vous comment les déterminer, puis comment les faire valoir?

Commencez par écouter de façon active la rétroaction que vous donnent les autres. Si vous n’en avez pas reçu depuis un moment, vous n’avez qu’à demander! Découvrez les points que vos collègues ou votre gestionnaire ont trouvé bien menés dans le cadre d’un récent projet, de même que ceux qui, selon eux, auraient pu mieux se passer. Puis, travaillez à améliorer et à renforcer ces derniers points. En dehors du travail, vous pouvez évaluer vos compétences personnelles dans vos relations. Portez attention à vos interactions avec les personnes dont vous êtes le plus proche. Découvrez les situations dans lesquelles ils communiquent le plus avec vous. Quelle dynamique rend ces relations durables et épanouissantes?

Je ne vous dis pas d’envoyer un texto pour souhaiter une bonne journée à votre patron avant même qu’il se réveille. La personne attentionnée que vous êtes peut s’avérer très utile dans un milieu participatif. Votre caractère prévenant peut aider votre équipe à se sentir unie, en particulier lorsque vous pensez à demander à vos collègues comment ils s’en sortent et qu’ils sentent qu’ils sont importants.

Maintenant, comment pouvez-vous apposer une étiquette sur cet aspect de votre personnalité? Le terme joueur d’équipe semble moins étranger, n’est-ce pas? Vous pouvez l’ajouter avec fierté à votre banque de compétences personnelles, car vous savez comment mettre en application ce savoir-être précieux. Rappelez-vous, le travail d’équipe permet de réaliser les rêves.